Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ellana Fenryl
Sylva
avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Tribu : °Sylva°
Célibataire (dans le RP) : °P0ur l'instant... 0ui°
Date d'inscription : 14/04/2007

Points
Pouvoir:
7/100  (7/100)
Force:
13/100  (13/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Ven 27 Avr - 19:50

Une nuit d'encre, une eau cristalline miroitante, des antiques colonnes de marbre fabuleuses, et une nature florissante de part et d'autre de l'arche, voila le splendide paysage qui entourait Ellana. Ce lieu était à la fois magique, mystique, et l'on s'y sentait protégé, comme épaissement entouré de cette brume fantasque qui envahissait les lieux de son aura imposante. Cela tombait plutôt bien, car la personne qui fît son arrivée sur le chomor cette nuit là était tout aussi imposante. Agenouillée sur le devant d'une vetuste barque, une silhouette fine etélancée semblait défier les lois de la nature. Cette silhouette se reflétait sur l'eau cristalline, où quelques poissons faisaient une virée nocturne. La douce lueure de la lune se téléportait également sur chaque parcelle du corps de la jeune femme, habillée plutôt rustiquement, telle une fière sauvageonne. De fiers et tranchants poignards s'affichaient autours de ses hanches, solidement attachés avec une ceinture de suir noir. Bientôt, la créature entra totalement dans l'arche, et tous pûrent la détailler en détail, dans la lumière fantastique qui émanait des puissantes et hautes colonnes, qui étaient émergées de moitié. La silhouette se dressa sur ses pieds, malgré le tanguage de la barque. Les cheveux détachés volant à la brise nocturne, des yeux marron intense, légèrement bridés, voici comment on pût détailler la jeune femme de 19 ans qu'était Ellana. Un air hautain et sûr de lui s'affichait sur son visage parfait, sans la moindre pudeur. Un fin sourire s'étira sur ses lèvres de lys. La vie de la jeune Sylva prenait une tournure décisive : celle de la guerre et du patriotisme, et rien d'autre. Du moins, c'est ce que croyait la sauvageonne. Elle empoigna fermement ses minces bagages, et se dirigea vers la terre ferme, son élément de prédilection. Elle laissa divaguer la barque au fil tranquille de l'eau, toujours aussi miroitante, refétant chaque étoile sinctillante dans le ciel d'encre. Elle laissa tomber son sac à ses pieds, et observa, du haut de son mètre 80, la splendeur de la cité qu'elle venait d'integrer. Une vois cristalline et imposante s'échappa alors de sa bouche.

"Ys, me voici... Que me réserves-tu donc, après cette imposante entrée en matière ?"

Il arrivait souvent à la jeune femme de parler toute seule, malgré le fait qu'elle était loin d'être gâteuse. Depuis le meurtre de ses parents, elle avait sans cesse besoin de remettre de l'ordre dans ses idées. Des visions cauchemardesques s'affichaient sans relache dans son esprit, encore troublé par toutes les péripéthies qui avaient régi sa triste mais passionante vie, jusque là. Son regard d'ébène se promenait par ci, par là, ne restant jamais sur un point fixe, avide de découvrir toutes les merveilles qui l'entourait. Finalement, les mirettes d'Ellana s'attardèrent, pour ne pas dire se fixèrent, sur une plante de couleur pourpre, seule éspèce unique parmies tant d'autres, parsemant la clairière où elle se trouvait. Cette fleur avait des propriétés qu'Ellana connaissait bien, pour l'avoir très souvent utilisée. Qui pourrait croire qu'une fleur à première vue carnivore pouvait avoir des propriétés médicinales ? Comme quoi, il ne faut jamais sa fier aux apparences, celles-ci sont si souvent trompeuses. Longtemps, pendant sa vie, la jeune et récente Sylva avait été conduite sur de fausses pistes, laissant présager des fausses joies encore plus faramineuses que la non-exactitude de ses requêtes. Un fin craquement de brindille sortit la sauvageonne de son monologue interieur, de sa torpeur passagère. Elle était à l'affût de n'importe quel évènement depuis sonr arrivée ; Elle tourna légèrement le buste, dangeureusement, éfleurant un de ses poignards avec ses longs et fins doigts. Elle voulait à tout prix apercevoir le visage de son interlocuteur...


Dernière édition par le Sam 28 Avr - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Swann
Aqua
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 27
Tribu : ~¤ L'eau est mon élément ¤~
Célibataire (dans le RP) : ~ Oui, pourquoi, ça t'intéresse ? ^^ ~
Date d'inscription : 01/02/2007

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
10/100  (10/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Sam 28 Avr - 12:03

Lyra savait qu'une nouvelle venue arrivait au Chomor. Et tout nouvel arrivant à Ys se doit de passer par la Grande Arche... C'est ainsi qu'elle se retrouva devant ladite Arche, cherchant un visage inconnu.
La jeune fille ne se souvenait que trop bien de sa propre arrivée à Ys, quelques mois plus tôt... De son excitation, de sa curiosité façe à ce nouvel environnement, de sa famille qui lui manquait déjà... Elle voulait que le/la nouveau/elle venu(e) ne se sente pas perdue au Chomor, univers, qui, il faut l'avouer, pouvait être déconcertant à bien des égards...

A ce moment là, Lyra apperçut une jeune fille, l'air plus âgé qu'elle, penchée au-dessus de quelque chose que Lyra ne pouvait pas voir.
*Ca doit être elle...*
S'approchant pour mieux voir l'intéressée, elle fit craquer quelque chose sous son pied. Aussitôt, l'autre fille leva les yeux. Lyra fit surprise de la rapidité de sa réaction, ainsi que de la méfiance et de l'agressivité qui peignait les traits de la jeune fille.
Néanmoins, elle sourit, avec sa gentillesse et sa gaieté habituelle et dit :

- Tu dois être la nouvelle venue... Comment t'appelles-tu ? Je suis Lyra, une aqua...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Fenryl
Sylva
avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Tribu : °Sylva°
Célibataire (dans le RP) : °P0ur l'instant... 0ui°
Date d'inscription : 14/04/2007

Points
Pouvoir:
7/100  (7/100)
Force:
13/100  (13/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Sam 28 Avr - 23:35

Ellana avait commencé à légèrement fléchir les jambes. Elle n'arrivait pas à savoir si c'était un animal qui rôdait autours du périmètre où alors une présence tout aussi hostile. Cela aurait très bien pût n'être ni l'un ni l'autre ! La preuve, c'était une jeune fille bien sympatique qui vint à sa rencontre. Mais pour la jeune femme, tout était synonyme de danger ou d'attaque. Après un passé tel que le tien, il était difficile de faire confiance rapidement, à la première rencontre... Rien que de se montrer avenante parraissait insurmontable ! Cela n'était pourtant pas sorcier, comme on disait couremment... Bref, Ellana avait légèrement dégainé un de ses poignards quand elle apercut la jeune fille l'approcher, dans les ténèbres de la nuit. Enfin une couche-tard ! Mais ce n'était pas la pré-occupation principale du moment. Elle fixa son interlocutrice avec un regard vide de toute expression. Son regard d'hénné le fixait sans sourciller. Finalement, il fallait bien se rendre à l'évidence que la dite Lyra n'avait rien de bien dangereux. Elle poussa la garde de son poignard à l'aide de sa paume, et celui-ci se rengaina dans un chuintement sec. Ellana abandonna sa position défensive et se releva, orientant son visage vers elle avec son eternel petit air hautain. En même temps, quand on est aussi grande qu'Ellana l'était, on est forcemment obligée de regarder les gens de haut. Bref, la sauvageonne la regarda pendant quelques instants. Ainsi, elle était une aqua. Si elle n'avait pas été d'éspèce féminine et si elle n'avait pas été si jeune, Ellana l'aurait sans doute abbatue sur place, avec la froideur eternelle de n'importe quel bon tueur.

"Lyra, dis-tu ?"

Elle cu-oupa court. Son regard était aussi froid que le marbre. Ses yeux d'un marron intense ne reflétaient aucun signe de quelconque émotion. Cette fois, elle se retourna entièrement vers la dite Lyra, pivotant son buste en tournant légèrement ses talons. Elle était évidemment pieds nus. Même si Lyra était une éventuelle ennemie, Ellana garda ses menaces au placard, celles bien claquantes qu'elle ne manquerait pas d'utiliser lors d'une confrontation par rapport à un autre clan. Évidemment, le clan Sylva était l'élite pur la jeune femme, et il ne fallait par l'échauffer à ce sujet. Pour elle, il n'existait pas mieux. Un fin sourire s'afficha sur ses lèvres de lys, une nouvelle fois. Ceci était le sourire qu'elle reservait pour intimider ses adversaires. Elle leva un sourcil d'un air moqueur, rejetant sa tête légèrement en arrière pour se donner un air encore plus imposant. Ses longs cheveux brun profond se rejetèrent en arrière sauvagement, avec désinvolture, tandis que la jeune femme posait sa main gauche sur sa hanche, ayant attrapé sa sacoche avec sa main droite. Elle faisait face à la jeune aqua. Même si elle n'allait pas la tuer ce soir là, elle lui fit bien comperendre qu'avec elle, la partie était loin d'être gagnée. Elle finit tout de même par se présenter, pourtant persuadée que son nom se ferait rapidement connaître, comme elle l'avait fait avec son ancien clan...

"Ainsi tu es Aqua... Je me nomme Ellana Fenryl. Tâche de te souvenir de ce nom, je suis rarement aussi gentille que ce soir."

Elle savait pertinemment qu'elle était extrêmement hostile à la jeune demoiselle qui l'avait accostée avec tant de gentillesse et de bienveillance. Mais rien ni personne ne pouvait changer l'attitude d'Ellana. À 19 ans, il est trop tard pour changer ou même modifier un caractère tel que celui de la tueuse professionnelle.


[HJ : désolée si je te parais insupportable, mais mon perso est intenable xD]


Dernière édition par le Lun 30 Avr - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Swann
Aqua
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 27
Tribu : ~¤ L'eau est mon élément ¤~
Célibataire (dans le RP) : ~ Oui, pourquoi, ça t'intéresse ? ^^ ~
Date d'inscription : 01/02/2007

Points
Pouvoir:
10/100  (10/100)
Force:
10/100  (10/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Lun 30 Avr - 22:34

D'abord déconcertée par l'agressivité dont la jeune Sylva faisait preuve avec elle, Lyra sentit la colère la gagner. Mais pour qui se prenait cette fille, dénomée Ellana, pour la regarder de haut de cette façon et pour lui répondre de cette manière ? La jeune aqua n'était pas réputée pour sa patience.
La jeune fille semblait prête à bondir, à se battre, comme si Lyra avait été un agresseur potentiel alors qu'elle était seulement venue en amie.
Lyra risposta d'un ton sarcastique :

- Merci de l'information, je tâcherais de m'en souvenir...


Peut être était ce stupide de répondre ainsi à une jeune fille hargneuse dont le seul problème semblait être de manquer de confiance avec les étrangers. Mais Lyra, quoique assez sensible aux autres, n'avait pas très bon caractère.

[Ca ne me gêne pas que ton personnage soit intenable, Lyra n'est pas mal non plus, dans le genre ! Ca promet xD]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Dim 13 Mai - 15:28

[Une petite envie ou plutôt une grosse... de reprendre le RP… Et comme vous semblez les seules vraiment actives ces temps-ci, je m’incruste. Ne vous en faîtes pas, vous ne serez pas plus déçues de mon caractère (j’écris à la 1ere personne^^)!!!]

Je me sentais bien seule ces temps ci. Au moins, personne n’avait été hostile à mon retour, mais personne non plus n’avait manifesté une chaleureuse joie de me revoir. Cependant, je me résignais : qu’importait, après tout ? N’avais-je pas été seule suffisamment longtemps pour faire de cette solitude ma compagne invisible ? Quoi qu’il en fut, j’avais tenu à retourner à l’Arche, sans doute pour une idiote suspicion qu’était celle de penser que c’était un nouveau départ dans la vie du Chomor… J’avais tout mon temps, et j’avais fermement décidé de reprendre mes vagabondages nocturnes : je faisais à chaque fois des rencontres intéressantes, si je ne profitai pas, solitaire, du bien que l’air pur et frais de la nuit, au moins trouvais-je quelque chose d’intéressant à faire pour m’occuper…

Cette nuit encore, alors que je ne m’étais pas tenue informée des arrivées au Chomor et que je croyais ne pas rencontrer âme qui vive, je fus surprise par l’ironie et le hasard du sort…

J’avais mis un certain temps, profitant encore de la maigre lumière du coucher du soleil, à monter en haut de l’édifice en ruine. L’escalade avait pourtant été assez aisée : la pierre oubliée et délaissée présentait de larges entailles, sans doute engendrées par la conjugaison des quatre éléments, lors de rudes tempêtes. Je méditais d’ailleurs sur ce point, c’est-à-dire les dommages que pouvaient causer l’Eau, la Terre, l’Air et le Feu s’ils se conjuguaient lors de mon ascension. Cela a sans doute contribué à ralentir ma progression… Mais plus encore était la hauteur des piliers que d’en bas, l’on ne pouvait soupçonner. Sans compter que manifestement, je manquais cruellement d’entraînement… Après avoir repris mon souffle, étendue sur le plafond de l’ancien bâtiment, je m’étais contentée de regarder d’un regard vide les étoiles. En haut, la brise de l’été soufflait mais cela ne me dérangeait pas : je n’avais jamais été sensible au froid, sinon lorsqu’il celui-ci devenait intense mais ce n’était pas le cas.

Tout était silencieux, rien ne venait perturber le calme reposant de la nuit. Le sommeil menaçait de prendre le dessus sur ma conscience quand j’en fus irrémédiablement tirée pour un temps indéfini. Le vent m’apporta des bribes de conversation. Je soupirai mais a curiosité, piquée à vif, prit le dessus et je me risquai à ramper sans bruits sur le toit et à regarder au dessous. Bien que je n’eut jamais été sujette au vertige, la hauteur m’impressionna tout de même : la nuit semblait la rendre encore plus vertigineuse. Je finis par réussir à me concentrer exclusivement sur les deux êtres qui s’agitaient en bas. Sans doute était-ce la distance qui m’avait masqué leur présence : il ne me semblait pas avoir encore perdu la notion des auras qui m’entouraient, et en dirigeant tous mes sens sur les deux silhouettes, je réussis à distinguer que l’une était une aqua –autrement dit, une alliée bien que je ne la connaisse pas- et que l’autre était une sylva qui semblait tout juste débarquée dans le Chomor. J’épiai leur conversation avec un intérêt dicté uniquement par la curiosité. Je fus surprise par le ton arrogant de la jeune arrivée : je ne me souvenais pas, moi, avoir été aussi acide lors de mon entrée dans l’Arche mais qu’importait, les Sylvas n’avaient jamais été assez calculateurs à mon goût et je me fichais totalement de ce qui pouvait arrivée à cette jeune femme à la langue bien pendue : libre à elle de se croire toute puissante et de défier une aqua, elle se rendrait bien assez vite compte de sa sottise.

Néanmoins, je continuai à suivre leur échange et d’après ce qu’il me parvenait de celui-ci, l’Aqua ne se laissait pas plus faire que la Sylva : voilà qui promettait. Je souris malgré moi. Le long moment que j’avais passé loin de cet endroit m’avait totalement coupée de ce qui s’y était produit. Voir l’une de mon clan faire preuve d’autant de caractére était réconfortant : au moins ne serai-je plus la seule, dans l’avenir, à militer pour démontrer par A+B la supériorité des Aquas sur les autres clans incultes…

Je n’avais aucune idée précise de ce que je comptais faire. Je comptai certainement suivre encore un peu l’échange avant d’intervenir, si bien sur je décidai par quelques impulsions de me dévoiler au grand jour –ou plutôt dans la nuit-.
Mais de nouveau, le hasard se retourna contre moi. Je croyais le lieu que j’occupais solide, mais l’eau avait du le travailler, car une plaque de pierre assez importante céda juste sous moi.

Je réussis de justesse à attraper le rebord de la dalle. J’entendis sous moi les blocs se fracasser dans l’eau peu profonde qui entourait l’Arche. Combien de temps pourrai-je tenir, ainsi, suspendue dans le vide, retenue par la seule force de mes bras ? Et combien de temps la pierre que je venais de jugée fragilisée supportera mon poids avant de céder ? Voilà les questions que je me posai dans l’affolement. Inutile de tenter de m’appuyer sur le rebord pour remonter : il ne ferai que céder plus rapidement… Que pouvais-je faire ? Je cédai à la panique qui s’insinua en moi comme le poison se propage dans les veines…


[bien sur, si ma présence vous ennuie, vous pouvez demander aux fondas de supprimer mon message... Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Fenryl
Sylva
avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Tribu : °Sylva°
Célibataire (dans le RP) : °P0ur l'instant... 0ui°
Date d'inscription : 14/04/2007

Points
Pouvoir:
7/100  (7/100)
Force:
13/100  (13/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Mar 15 Mai - 21:30

[HRP : que je sois maudite !!! Ce post me revient en mémoire ^^mais je n'ai pas une très bonne inspiration, ce soir TT Aléna, ton niveau de RP m'impressionne !]

Ellana n'avait pas dirigé son attention ailleurs que sur la jeune Sylva qui commencait enfin à s'échauffer. Un fin sourire naquit sur les lèvres nacrées de la jeune femme, décidemment heureuse de quelques provocations gratuites... Vice et déchéance étaient les seules choses qui avaient régie sa vie, et cela depuis sa naissance. On ne peut décidemment pas renier ses origines... La solitude fût sa meilleure amie, et toutes ses connaissances étaient la plupart du temps négatives, ou synonimes de sanglants combats... Pour en revenir à Lyra, qui semblait être piquée au vif, je peux simplement vous affirmer qu'Ellana se déléctait tout simplement de cette hausse d'humeur... Son sourire s'élargit à la progression des paroles de la Aqua. Elle fit voler ses cheveux d'ébène en arrière, à cause du vent rebel qui les lui ramenait sur le visage. Son regard hautain persistait. Se tenant dans un discret déhanché, la si arrogante désinvolture semblait faire partie integrante de son humeur du moment. Ayant ramené sa tête en arrière, son sourire se mmua en fin rictus... Qui se transforma vivement en un sauvage éclat de rire. Un rire arroguant, se répercutant en haut des colonnes, aussi moqueur qu'empoisonné. Elle leva un sourcil, tandis que ses dents anormalement blanches pour une personne ayant vécue dans la foret brillaient à la lueure de la lune. Elle essuya du revers de son index quelque larme qui perlait à ses yeux, tant l'hilarité l'avait prise. Une cinglante réplique fusa de ses lèvres.

"Une Aqua rebelle ?? J'aurais tout entendu ! Gamine, je ne peux pas m'empecher de rire ! Je distingue chez toi une importance liée au regard des autres... Je me trompe ?"

Ellana se savait insupportable. C'était de la méchanceté tout bonnement gratuite, et Lyra ne méritait pas un tel traiement... Mais la nature l'avait faite Aqua, et Ellana était une Sylva. Bien que simple difference de nom, la difference était flagrante. Et la jeune femme n'avait jamais, au grand jamais, eu de relations amicales avec qui que ce soit... Sauf peut-être avec le médecin qui avait pris soin d'elle après son affrontement, mais elle avait toujours vu cet homme comment connaissance "professionnelle", et rien d'autre. La jeune Sylva se liait difficilement, et cela avait toujours été ainsi. Soudain, un éboulement sortit Ellana de sa torpeur passagère. De nombreuses pierres étaient ombées dans l'eau cristalline du lac, et causèrent un bon nombre d'éclaboussures plus ou moins importantes. En un instant, Ellana eut les cheveux mouillés, et sa tunique était pour le moins... humidifiée. S'en était de même pour Lyra, sauf que la jeune fille n'avait pas à s'en faire, elle était une Aqua. La rebelle leva la tête vers les vertigineuses hauteurs pour connaitre l'auteur de cette insulte. Son regard se posa sur une jeune femme d'une rare beauté, qui était suspendue en l'air, se retenant par la simple force de ses bras. Si elle était une personne ordinaire, elle ne tiendrait pas longtemps. Et si elle n'était pas de l'air, elle se tuerait quelques mètres plus bas. Bref, c'était la mort assurée. Au premier coup d'oeil, Ellana devina une Aqua. Sa mine s'assombrit. lle tourna une nouvelle fois son visage vers Lyra, ses cheveux humides lui tombant sur les yeux.

"C'est une mode, chez vous, de vous retrouver dans de pareilles circonstances ? Comme qui dirait, vous manquez d'astuce..."

Elle avait prononcé ces paroles à haute et distincte voix, afin que la jeune fille des hauteurs ne puisse pas en perdre une miette. Ellana hésitait... Elle savait que les autres clans étaient tous nnemis. Elle devait donc faire preuve de froideur, et devait à tout prix éradiquer la pitié. Mais laisser l'Aqua s'écraser au sol sans bouger d'un cheveu... En était-elle capable ? Qu'elle la tue de ses propres mains était une chose. Mais la laisser mourir LÂCHEMENT... Elle ressemblerait de la sorte aux lâches dirigeants de son ancienne tribu. Rien que cette pensée la rendait malade. Une moue de dégoût apparut alors sur le visage si parfait de la Sylva. Elle ne pouvait en aucun cas aller à l'encontre de ses convictions... Elle lacha sa sacoche brutalement sur le sol. Elle plaqua sa main ouverte sur l'herbe de la plaine. Le sol commença à trembler, et un énorma amas de lianes entre-mêlées couvertes de feuillage en jaillit, laissant une large creuvasse sur le sol. Aussi, la progression du rideau de lianes était très rapide, et il fusait dans la direction de l'Aqua suspendue dans les airs, avec des lienes s'entre-mêlant de plus belle. Mais, un élément funeste se permit de s'immiscer. Ellana n'avait pas assez de puissance pour faire progresser ce rideau plus loin. Il n'était pas si éloigné de l'Aqua que ça, mais il suffisait qu'elle le rate de quelques millimètres, et elle s'écrasait en bas. Il fallait agir, et vite. Elle tourna la tête vers Lyra, toujours à côté d'elle. Elle était toujours accroupie, et s'obligea à lever la tête pour lui parler, ce qui l'enerva au plus haut point.

"Je te prie de ne pas teinr compte de ce qui va se passer... Ce n'est sûrement pas pour la survie de votre clan que j'agis de la sorte."

À peine eut-elle finis ces paroles qu'elle s'élanca sur le rideau de lianes. Si elle ne se pressait pas, la jeune femme ne tarderait pas à chuter. Elle grimpait à une vitesse hallucinante, prenant chaque relief de liane pour appui, enfoncant ses doigts dans l'epaisseur du feuillage de son oeuvre. En quelques secondes, elle fût au sommet de cet etrange rideau. Elle se leva de toute sa hauteur. Ici, elle dominait tout, et était à la hauteur de la demoiselle en detresse. Elle analysa rapidement la situation. Finalement, lle tendit la main vers une rocaille qui se trouvait à quelques centimetres de la victime de l'éboulement. En jaillit alors une solide liane, qui se propulsa jusqu'à la main d'Ellana. Aussi, la guerrière s'élanca, se laissant tomber dans le vide, qui était vraiment vertigineux. Elle aterrit sur la rocaille, brutalement, ce qui lui valut une serieuse blessure à la jambe. Encore une fois, elle s'était sur-estimée. Elle tendit la main vers l'Aqua, qui commencait à fatiguer. Elle lui laissa le choix. L'aide d'un clan étranger au sien, ou la mort quelques mètres plus bas. Il fallait faire vite, car la roche sur laquelle Ellana prenait appui commencait à ceder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   Mer 16 Mai - 11:42

[ton style est celui des écrivains et ton vocabulaire est très riche, peut-être plus que le mien, tu n'as rien à m'envier, rassure-toi. Je voulais pas le dire à une Sylva mais sicérement, je t'admire... (surtout que si là t'avais pas d'inspiration, je me demande ce que tu écris lorsque tu en as !)]

Bien que je commençai rapidement à me fatiguer, cela ne m’empêchait pas de comprendre les propos de cette ignoble sylva postée en bas et imbus de sa personne qui de surcroît haussait volontairement le ton pour m’insupporter.
J’avais des doutes sur sa motivation car un nouveau venu ne se mettait en général pas immédiatement à critiquer les autres clans : la logique voulait que celui qui arrive se renseigne sur les ceux-ci pour mieux trouver leur points faibles et les attaquer dessus… Mais je me dis que, comme on ne mesure jamais totalement l’ampleur de la stupidité des Sylvas, j’aurai certainement du m’y attendre. A moins que, et c’était ma deuxième hypothèse, à moins qu’elle ai été toute sa vie ce personnage arrogant et que c’était son immuable nature.

Enfin, malgré cette sidérante stupidité qui la rendait détestable, je la soupçonnais d’être dotée d’un relativement bon sens de la répartie pour une de son clan et j’en arrivai à la conclusion qu’elle voulait se donner une image négative d’elle-même.

Je brûlai d’envie de la faire taire mais malheureusement, j’étais bien trop occupée par ma propre position pour mettre mon plan à exécution. Les sarcasmes qu’elle prononçaient à mon égard, loin de m’atteindre et de me faire honte, ne firent qu’aiguiser ma colère et surtout ma haine pour les sylvas : décidément, ces parasites avaient un don pour énerver…

Quelle ironie, tout de même… C’était la première fois que j’assistai à une arrivée qui n’eut pas été la mienne, et je trouvai encore le moyen de me faire remarquer. Le pire, sans doute, était qu’elle désirait visiblement m’aider. Quelle humiliation !

Elle fit sortir de la terre d’immenses lianes qui m’évoquaient des serpents par leur manière hypocrite de se tordre. Je me jurai de ne jamais toucher cette chose, plutôt mourir dignement dans l’eau plutôt que de me laisser sauver par cette femme. Je ressentis une pointe d’admiration, tout de même, en voyant la sylva monter personnellement pour m’aider et avec quelle fulgurante vitesse ! Mais cette pensée nouvelle fut quasiment simultanément remplacée par un affligement profond lorsque je compris ses intentions. Ne voyait-elle pas que la roche était trop fragile ? Alors pourquoi s’y suspendait-elle après en plus avoir fait pousser une plante ?

J’étais en position de faiblesse et pourtant, j’hésitai à lui tendre la main : même si son apparence physique n’était pas repoussant, loin de là, son état d’esprit aussi me répugnait. Ce moment d’hésitation coûta cher : la dalle se fendit et des lézardes de plus en plus profondes et nombreuses se formèrent, striant le plafond de toutes parts.

Je savais qu’il était trop tard.

Ma décision fut vite prise. Certes, mon pouvoir que je n’avais pas utilisé depuis longtemps pouvait défaillir et même me faire défaut, mais l’on ne s’en sortirait pas si je restai là. Car les plantes sont aisément vulnérable : le plafond les écraserait en s’effondrant… il n’y avait qu’une solution pour garder la vie sauve : que l’une d’entre nous soulage la pierre de son poids pour laisser le temps de descendre et de se mettre en sûreté à l’autre. Les rôles de chacune se dessinaient clairement da ma tête. Je lâchai le rebord, et le soulagement me gagna alors que je tombai en chute libre, comme si j’eus été prise par l’euphorie.Je revins à contrecoeur à la réalité et j’hurlai pour être sûre que la Sylva m’entende

-DESCENDS ! CA VA S’EFFONDRER !

Puis je me concentrai sur ma tâche. Tout autour de moi semblait s’être arrêté. Mes pieds touchèrent l’eau et heurtèrent sa surface au lieu de s’y glisser. Je libérai mes forces. Et l’ancien et familier sentiment d’être dispersée m’envahit.

J’avais réussi, je m’étais à nouveau dissolue dans l’eau. Sans mal, comme si je l’avais toujours fait, je me reconstituai et émergeai à la surface. A ma grande surprise, je n’étais pas fatiguée, comme si le repos que j’avais accordé à mon pouvoir en le préservant durant ces longs mois d’absence lui avait permis de se développer… L’eau fraîche de ce lieu y était sans doute aussi pour quelque chose. Avait-elle des vertus thérapeutiques ou énergisantes ?

Mais je m’arrachai de ces réflexions, autre chose de nettement plus important se passait au dessus. Je levai avec angoisse mes yeux vers le ciel, reprenant la pleine conscience du problème auquel nous étions confrontées…


[j'allais quand même pas te laisser le beau rôle Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
*° Arrivée à la faveur de la nuit °* [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» arrivée à Diantra et pause dans ses explorations [libre]
» À la faveur de la Nuit
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ Au commencement... ~¤~ :: ~¤~ La Grande Arche ~¤~-
Sauter vers: