Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 °]¨O L'Histoire du Chomor O¨[°

Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 797
Age : 32
Tribu : o°¤ Terre éternelle... ¤°O
Célibataire (dans le RP) : Un peu oui car je le serais toujours, un peu non car je m'égare...
Date d'inscription : 31/03/2006

Points
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Force:
100/100  (100/100)
Agilité:
100/100  (100/100)

MessageSujet: °]¨O L'Histoire du Chomor O¨[°   Sam 14 Oct - 10:57

La naissance du Chomor


Remontons quelques millions d'années en arrière...

La galaxie d'Ys existe depuis toujours. Elle abrite depuis toujours douzaine de planètes, certaines arides et sèches, d'autres polaires, mais quelques unes dont le climat est suffisamment tempéré pour permettre quelconque vie humaine. Leurs noms n'ont pas d'importance. Tout ce que nous savons sur elles, c'est qu'elles sont protégées par un champ de force étrange, et que nos historiens ont beaucoup de mal à en savoir plus sur elles. Personne n'a encore réussi à marcher sur leurs sols, même sur celui de la plus proche, à ce jour. Pourtant, nous pouvons certifier qu’elles sont habitées, car les appareils de détection de chaleur corporelle réagissent lorsqu’ils croisent une planète.

Mais les planètes ne nous intéressent pas. Non. Ce qui nous intéresse, c'est cette petite boule d'énergie. Elle est là, elle crépite, flottant dans l’espace, toute minuscule, baignée de sa lueur blanchâtre. On ne la voit presque pas, mais elle est si lumineuse que même l’éclat des étoiles paraît terne.

Elle grossit, la petite boule. Elle grossit, au fil des années dénudées de vie. Elle prend une forme peu à peu ovale. La lumière qu’elle dégage devient de plus en plus forte. Nous ne pouvons pas vous dire si cet éclat a été perçu par les habitant des planètes voisines, vu que nous n’avons aucune liaison avec eux.



Et un beau jour, la boule lumineuse, qui est devenue un bel œuf au faisceau lumineux aveuglant, explose. Quatre jets de lumière jaillissent. Fulgurants. Dévastateurs. Concrètement impossibles. Mais féériquement présents. Ils scient la galaxie à une vitesse incroyable.



Puis se rejoignent. A un point précis.
Et là, dans une apothéose de lumière incandescente, sous l’effet du rouge éclatant, du vert lumineux, du bleu océan et du doré brillant, une grosse bestiole se forme.

Enorme. Sa carapace est plate. Ses pattes sont courtes, son museau aplati. Il ouvre timidement les yeux, les referme aussitôt. Aveuglé à jamais par la puissante lumière. Il gesticule un peu, puis se calme. L’éclat brillant des quatre couleurs s’estompe peu à peu.

Approchons nous. Approchons nous de la carapace. Les jets de lumière n’ont pas disparut, ils sont bien là, crépitant dans leurs lueurs magiques. La première boule est verte, d’un vert pénétrant. Elle tourbillonne joyeusement, semant sur son passage des débris de terre et de poussière. La deuxième est bleue, toute molle. Elle se gondole en ondulant, et éclabousse la paroi de la carapace de petites gouttes phosphorescentes. La troisième grésille d’un feu sombre et enjôleur. Les flammes qui la lèchent sont rouges et brûlantes. La dernière est argentée, elle plane au dessus des autres, entourée d’un nuage de fumée blanche.

Elles se heurtent toutes les quatre sur la paroi de marbre, chacune à un endroit différent. De la première boule naît une forêt verte, un tapis de feuilles, une clairière boisée. De la deuxième, un lagon merveilleux, deux eaux : un océan qui roule des vagues furibondes et une mer qui paresse doucement au soleil. La troisième, elle, fait apparaître une plaine cendrée et rougeoyante, plantant en son milieu un volcan qui vomit de la lave écarlate. La dernière, elle, matérialise une falaise nuageuse, brumeuse, entourée d’un brouillard de coton.
Certaines zones ne furent pas touchées par les transformations des 4 boules. Notamment celle du centre, où l’on fondera Balengru, et certaines sur le côté où apparaîtront des villages tels que Ostanay.

Mais les boules n’ont pas fini leur tâche conquérante. Elles doivent faire apparaître la vie. La première boule peuple ses forées d’elfes, de nymphes, de dryades. La deuxième offre ses fonds marins à des sirènes, des tritons, des naïades aux cheveux bleus. La troisième concède son territoire à des démons et des vampires aux dents pointues. La dernière donne généreusement sa falaise aux peuples de fées, d’anges et d’archanges.

Maintenant que cela est fait, il faut créer les animaux. Les quatre boules fusionnent pendant un court instant pour ne former qu’une boule blanche, rutilante de lumière. La boule en question illumine les parois habitées de la bestiole, et des animaux divers et variés viennent rejoindre les peuples élémentaires déjà existants.

Les boules se séparent à nouveau. Depuis le début de leur tâche, elles sont moins brillantes, leur lumière est faible. Elle n’ont plus qu’une chose à accomplir avant de pouvoir s’éteindre doucement. Se trouver des héritiers.

La première boule crée une viprienne, croisement entre une humaine et un serpent. Elle est agressive et brutale, mais forte et parfaitement capable de convenir à cette lourde tâche.

La deuxième boule crée une sirène fragile et douce, aux longs cheveux rouges. Elle accepte volontiers de faire traverser le pouvoir de l’eau à travers les siècles.

La troisième boule crée une jeune femme aux yeux rouges et au teint pâle, une vampire à tous les coups. Elle est réservée et froide, mais puissante.

Et la dernière boule crée une humaine pleine de vie, joyeuse et dynamique, qui supporte sans peine le pouvoir de l’air.


Leur tâche terminée, et sûr de perpétrer leurs pouvoirs à travers les siècles, les quatre boules lumineuses perdent ce qui leur reste d’éclat, et s’évaporent doucement.

Les 4 Eléments.

_________________

Le problème, ce n'est pas le problème. Le problème, c'est ta façon de réagir face à ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chomordys.bbfr.net
 
°]¨O L'Histoire du Chomor O¨[°
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ Au commencement... ~¤~ :: ~¤~ L'Histoire d'Ys ~¤~-
Sauter vers: