Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un fleuve déchainé et une arche magnifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Mer 11 Oct - 16:32

Nos poursuivants étaient plus coriaces que je ne l’avais imaginé... Malgré les échecs de leurs nombreuses tentatives pour me frapper, ils ne se décourageaient pas. Je songeai une minute à utiliser mon pouvoir mais j'y renonçai aussitôt : je savais qu'il viendrait beaucoup d'autres de ces créatures et que je ne devais pas me fatiguer pour dix malheureux combattants.
Je me concentrai sur leurs mouvements, esquivant sans grand peine leur attaques et contre-attaquant aussi rageusement que puissamment. Cependant, je sentais que je me fatiguais à grande vitesse : cette course m’avait grandement affaiblie.
J’eus à peine le temps de détourner la tête et d’apercevoir l’homme lézard, au bas de la falaise, lui aussi assailli de toutes parts, qui luttait furieusement et avait déjà tuer une des créatures que je ressentis une violente douleur à l’épaule : profitant de ce moment d’inattention, un de nos poursuivants m’avait frappé avec assez de force pour assommer un bœuf.
Je grognai de douleur, puis, avec une ardeur renouvelée, je lui enfonçai ma dague dans l’estomac qui fit un bruit horrible. Le sang giclait sur mes vêtements mais je n’y fis pas attention.
Me tenant l’épaule d’une main et ma dague de l’autre, je virevoltai et frappai, redoublant de force et de vitesse.

Soudain, je l’entendis, ce cri à déchirer les tympans qui retentit dans l’atmosphère froide et lugubre engendrée par le brouillard. En d’autres circonstances, j’aurais pu penser qu’il s’agissait d’une lamentation mais il n’en était rien. Je me raidis, je savais ce que cela signifiait : le reste de la troupe arrivait.
Je contemplais la scène avec un regard horrifié. En deux bonds, je me retrouvais dos à dos avec Forzak. Je lui glissai à l’oreille :


-Il faut fuir, ils sont trop nombreux et je commence à fatiguer…

Je parai une attaque, décapitai l’auteur de celle-ci, puis continuai :

-Pourquoi n’es-tu pas resté sur la falaise ?

En attendant sa réponse, je réfléchissais à toute vitesse sur une stratégie pour battre en retraite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frozak Embo
Aer
Modérateur RP
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 25
Tribu : Air jusqu'au bout des griffes!!!!!
Célibataire (dans le RP) : Vi
Date d'inscription : 29/09/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Mer 11 Oct - 20:40

- Ils m'ont vu en haut, ils m'auraient tués par leurs flèches si je serais resté. Quand je t’ai vu te battre je me suis senti obligé de venir t’aidé. A présent, si tu n’y vois pas d’inconvénient, je vais te porter jusqu’à la haut, et nous pourrons nous enfuir avant que les autres n’arrivent. C’est notre seul moyen de sorti.
Frozak tua le dernier avec ses griffes aiguisées. Les pas étaient à environ un kilomètre du lieu où ils se trouvaient maintenant. Cela leur permettrait juste d’arriver sur le plateau à temps pour ne pas être repérés. Aléna devait choisir, et vite…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Jeu 12 Oct - 18:56

- Ce n'est pas moi le problème, c'est toi..., lui répondis-je en prononcant si rapidement mes paroles que je me demandai si il avait compris un traitre mot de ce que je venais de dire.
Mais je ne pris pas la peine de répéter et je continuai en m'efforcant d'articuler convenablement cette fois :
- Le temps que tu grimpes, ces bestioles auront le temps de nous rattraper et elles te cribleront de flèches... Et je ne me sens pas de couvrir tes arrières devant cette multitude si tu vois ce que je veux dire.
Devant la moue de Forzak, je lui expliquai plus en détail :
- La paroi est plus lisse et abrupte que tu ne pourrais le croire... De plus la forte humidité la rend friable...
Je parai l'attaque de l'un des derniers de nos premiers poursuivants puis, tout en tranchant son buste en deux, je repris à nouveau :
- En clair, nous avons deux solutions : soit on tente de tuer toutes ces créatures... -je fis un mouvement de tête dans la direction de celles-ci. Elles n'étaient plus à un demi-kilomètre- Et il m'est avis qu'on va se faire massacrer... Soit je tente de faire ce que je n'ai jamais osé accomplir.

J'inspirai avant de dévoiler ce que je projetai de faire. C'était à la fois pure folie et notre seule chance. Jamais je n'avais tenté de réaliser cette "chose" que n'importe quel homme bien renseigné qualifierai de trop dangereux et se refuserai à exéctuer. Seulement voilà... Cet homme n'était pas dans notre situation... J'expliquai alors lentement mon plan à l'homme lézard :
-Comme tu as du t'en rendre compte, je peux me dissoudre dans l'eau. Je pourrais donc sauver ma peau mais je me refuse à te laisser mourrir après t'avoir sauver... Donc j'ai penser à me dissoudre avec toi... je dois quand même te prévenir que personne n'a jamais réalisé pareille tentative et qu'elle n'est pas dénudée de dangers... Il est fort possible que tu meures mais dans la situation actuelle, je suppose cette éventualité n'est pas plus dangereuse que celle de rester là...
Je regardai Forzak dans les yeux, puis je lui demandai en retenant mon souffle :
-Acceptes-tu ou préfères-tu tenter de gagner le haut de la falaise avant leur arrivée auquel cas j'essaierais de les retenir le plus longtemps possible ?
J'attendis avec angoisse le souffle court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frozak Embo
Aer
Modérateur RP
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 25
Tribu : Air jusqu'au bout des griffes!!!!!
Célibataire (dans le RP) : Vi
Date d'inscription : 29/09/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Dim 15 Oct - 21:01

- Je monterais à cette falaise, tu me fais peur avec ta dissolution. Je préfère remettre ma vie entre mes mains. Retiens les, mais si tu n’y arrive plus, dissous toi, et réapparais la haut, je t’attendrais.
La femme eut l’air vexé, mais Frozak se tourna vers la falaise, près à l’escalader une deuxième fois. Les ennemis arrivaient et leurs souffles étaient tel qu’on les aurait entendu à dix lieues à la ronde. Il pivota une dernière fois vers Aléna :
- Tache de rester en vie, ces hommes n’auront aucune pitié pour toi…
Puis il sauta le plus haut possible, et agrippa ses griffes dans la roche…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Lun 16 Oct - 19:21

J'étais déçue par la réponse de Forzak mais je le comprenais et je respectais son choix. Un léger sourire apparut sur mes traits lorsque j'entendis les dernières paroles de l'homme-lézard. Il ne manquait décidement pas d'humour, même dans des situations délicates...
Sans lui répondre, je me tournai vers les créatures imondes, ma dague levée, prête à frapper. Je savais que je ne tiendrais pas longtemps et qu'il me fallait absolument garder assez d'énergie pour pouvoir me dissoudre, mais il fallait que je gagne du temps à tout prix.
Je monopolisai mon cerveau afin d'étudier toutes les solutions, basiques ou complexes, qui s'offraient à moi. J'en arrivai rapidement à la conclusion qu'elles étaient peu nombreuses mais j'étais certaine d'une chose : si je voulais que Forzak atteigne le haut de la falaise, je devais arreter toutes les flèches qui fuseraient dans sa direction, tâche que tout annoncait comme extrêmement ardue. Je me résolus cependant à l'accomplir du mieux possible.

J'observai les rangs ennemis étroitement serrés. Comme je le pensais, je constatai que les archers étaient protégés par les dix premières lignes.

Je gardai un visage indéchiffrable puis, après la première héstation des bêtes éberlurées de me voir seule, elles se décidèrent enfin. L'offensive commanca...
J'esquivai les premières attaques de petits mouvements de corps pour ne pas me fatiguer. Au fur et à mesure que j'évitais leurs pieux ou épées acérés, les créatures s'enervaient.
*Enfin quelque chose qui peut tourner en ma faveur*, pensai-je.
En effet, les coups que l'on me portaient se faisaient moins précis, témoin de la rage croissante de mes ennemis. Je ne relachai pas ma garde pour autant : les créatures armées d'arcs peu engageants venaient d'apercevoir Forzak et elles le visaient.
Un grognement retentit, si puissant qu'il couvrit ceux des autres bêtes. Les traits fusèrent, j'eus à peine le temps de me lancer mon dague pour qu'elle contre les flèches menacant l'homme lézard que déjà, les archers s'étaient emparés d'une autre flèche et bandaient à nouveau leurs arcs.

Je jettai un bref coup d'oeil en direction de la falaise. Je me rendis compte avec horreur que Forzak n'était qu'à mi-hauteur. Le desespoir commenca à me gagner. Une épée vint se ficher dans ma poitrine, me clouant contre cette paroi froide et lisse que j'avais crue mon atout mais qui s'était révélée être le contraire.

J'ignore encore si ce fut la frustration de me retrouver là, accrochée comme un vulgaire tableau contre la falaise, si ce fut la chaleur de mon sang que je sentais s'échapper petit à petit de mon corps, ou si c'était mon indignement devant les grognements moqueurs des créatures qui me poussèrent à faire cette chose, mais je la fis...

Aveuglée par la rage, je ne me controlai plus. Je retirai l'épée de ma poitrine, faisant jaillir un torrent écarlate. Mes traits déformés par la haine se durcirent. Je poussai un long hurlement à glacer le sang, puis, obéissant à mes pulsions dévastatrices, le brouillard commanca à tournoyer, doucement d'abord, puis de plus en plus vite.
Les eaux noires du fleuve mugissaient et fouettaient les rives plus farouchement que jamais, m'éclaboussant parfois de jets glacés, mais je n'y fis aucune attention, j'avais de bien plu importantes occupations pour l'heure.
C'est une véritable tempête qui éclata alors, l'eau frappait les créatures ennemies avec tant de force qu'ils tombaient, assomés dès qu'ils recevaient une goutte.

Lorsqu'il n'en resta plus un seul debout, ma colère s'apaisa, et la tempête cessa. Sans accorder lemoindre regard aux corps décharnés gisant à mes pieds, je ramassai ma dague qui était tombée à quelques pas de moi, puis je me dissolus et réaparus sur la falaise, attendant l'homme-lézard. A peine eus-je le temps de me solidifier que mes forces m'abandonèrent. J'avais trop perdu de sang et ma dernière attaque avait utiliser les maigres ressources qu'il me restait.

Je m'affalai au sol, puis je sombrai dans le néant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frozak Embo
Aer
Modérateur RP
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 25
Tribu : Air jusqu'au bout des griffes!!!!!
Célibataire (dans le RP) : Vi
Date d'inscription : 29/09/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Mar 17 Oct - 21:30

Frozak arriva en haut de la falaise, anxieux.
Il avait regardé la scène au cours de son ascension, troublé par l’arrivée des ennemis. Ceux-ci l’avaient repéré, mais Aléna avait dévié leurs attaques, et il avait pu continué à monter. Il n’écarta plus son regard jusqu’à ce qu’un cris à déchirer les tympans vint se répercuter contre la parois. Il se retourna une nouvelle fois, pendu par ses griffes à la falaise, il vit alors Aléna, ensanglantée, puis un blizzard effroyable vint se fracasser contre les soldats, qui moururent sous le choc. Une fois la tempête évanouie, Aléna n’était plus en bas. Il avait donc continué de grimper, avait accélérer le geste, et était arrivé.
La femme gisait là, à terre. Frozak la souleva avec précaution. Il marcha tout droit, ne sachant pas où il allait. Aléna était mal en point et elle saignait abondamment. Il découpa un morceau de tissus dans sa robe pour en faire un pansement. Mais le sang coulait toujours aussi considérablement. Elle ne tiendrait pas longtemps si elle ne bénéficiait pas de soins rapidement. Il se mit à courir, de peur qu’il soit responsable de sa mort. Il y avait une petite ville pas loin, les feux de cheminées produisaient des petits nuages noirs.
Arrivé au centre du village, devant une statue, il déposa Aléna et cria :
- Une femme a besoin de soins, venez vite !
Puis il sortit rapidement du village, de façon à ce qu’il ne soit pas vu. Si il était resté, les habitants auraient pris peur et ne seraient pas sortis, il fixa donc le village, attendant la tombée de la nuit pour refaire apparition…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Sam 21 Oct - 14:18

Des souvenirs confus parvenaient à se dégager du tourbillon trouble de pensées qui me taraudaient l’esprit avant de disparaître aussitôt, venant se perdre à nouveau dans ce capharnaüm. J’étais prise de vertiges, un terrible mal de crâne m’interdisait tout mouvement. Je me sentais faible, très faible.
La seule chose dont j’étais parvenue à me souvenir était les dernières paroles de l’homme lézard : « Venez vite » Puis plus rien, le néant, juste la vague impression d’être transportée précipitamment vers un lieu inconnu avant de sombrer à nouveau dans cet état que l’on appelle communément l’inconscience.
J’entendis des éclats de voix, lointains, qui me parurent d’abord le fruit de mon imagination. Je m’évanouis encore. Je ne sais combien de temps plus tard, je sentis que mon esprit s’était enfin remis -du moins en partie-, et que je pouvais tenter de rejoindre le monde des vivants. J’entre ouvris les yeux. Je fus brusquement prise d’un profond malaise. Tout tournait, me donnant la nausée. Je fermai mes paupières. Je n’avais qu’à attendre, attendre de recouvrir assez de forces pour retenter ma chance.

Le silence. Rien ne venait perturber de quelque manière que ce soit mon repos. J’aurais du trouver cela curieux, supposer que c’était une défaillance de mon système auditif, mais j’étais encore incapable de penser convenablement. Après ce qui me sembla une éternité, le moment tant attendu vint enfin.
Ce ne fut d’abord que d’imperceptibles changements, qui se faisaient tout doucement à une lenteur excessive. Puis je sentis mes sens se remettre en marche, tour à tour. Un délicieux fumet me chatouilla les narines, réveillant mon odorat, et de ce fait, me ramenant un peu plus à la réalité. Puis ce fut le léger bruit de casseroles s’entrechoquant qui me parvint. Et enfin la vue, mes paupières s’ouvrirent sans même que je ne m’en rende compte, et je découvris mon environnement.

C’était une chambre, assez spacieuse, dont l’éclairage n’était constitué que d’une petite fenêtre à ma droite. Je me redressai lentement et jetai un coup d’œil vers l’extérieur. La brume avait étrangement disparue et l’aube pointait. Je me demandai combien de temps j’avais dormi. Puis, je pensai à Forzak. Où était-il ? Que faisait-il ?
J’entendis des bruits de pas derrière la porte close de la pièce qui s’ouvrit à la volée. Un homme d’une vingtaine d’années, brun aux yeux marron, d’assez grande taille, apparut à l’embrasure de la porte. Tout son être trahissait un étonnement dont je ne réussis pas à trouver la source. Je me contentai de planter mon regard dans le sien. Le nouvel arrivant, comme tout les êtres que j’avais rencontrés jusqu’à présent, détourna précipitamment la tête, visiblement gêné…
Un silence embarrassant s’installa. Je me décidai de le rompre en restant quand même sur la défensive :

-Qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frozak Embo
Aer
Modérateur RP
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 25
Tribu : Air jusqu'au bout des griffes!!!!!
Célibataire (dans le RP) : Vi
Date d'inscription : 29/09/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Dim 22 Oct - 13:08

Frozak avait attendu toute la nuit, guettant de son ouïe d’homme lézard les moindres gestes ou paroles d’Aléna. Les paysans l’avaient d’abord soulevée, puis emportée dans une des chaumières. Ils l’avaient soignée, et ensuite il l’avaient laissée se reposer. Après il n’y eut plus aucun son jusqu’à ce qu’une porte s’ouvre et se referme, la femme avait demandé :
- Qui êtes vous ?
Le lézard arrêta d’écouter, et se dirigea à nouveau vers le village, le soleil n’était pas encore levé, il était dans le noir complet. Il avança jusqu’au centre du village, là où il avait déposé Aléna. Il se tourna vers la maison dans laquelle on l’avait emmené. Mais, à peine eut-il fait un pas, que de torches venues de nulle part s’allumèrent tout autour de lui, tenues par les mêmes paysans. D’autres tenaient des arcs armés, aux flèche pointées sur lui.
Frozak ne voulait pas à nouveau tuer des innocents. Il se mit donc à genoux, puis leva ses mains au-dessus de sa tête en signe de paix, et il attendit…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Dim 22 Oct - 14:58

Je sentis avec soulagement l'aura familière de Forzak. mais il n'était pas seul, j'entendais les arcs et l'équipement de fortune des villageois cliqueter dans la nuit. Je fis taire mon visiteur d'un geste de la main. il ne sembla pas comprendre mais cela m'importait guère.
Je savais que les hommes ne supportaient que très peu les différences des autres créatures. Or L'homme lézard était radicalement différent -du moins, au point de vue physique-. Je me levai avec peine et me dressai sur mes jambes maladroitement. Je m'affalai au sol aussitôt. Je pestai intérieurement contre ma force qui ne m'avait toujours pas retrouvée...
Je sentis le contact des mains du jeune homme brun et je l'entendis m'ordonner :
-Ne bougez pas, vous voyez bien que vous n'en avez pas la force !
Je plantai à nouveau mon regard dans le sien et lui expliquai calmement malgré l'urgence :
-Je dois y aller, excusez-moi... Mais un de mes amis est en grand danger, je dirais même en danger de mort...

Je me dégageai doucement de ses mains et me relevai en prenant appui sur le bord du lit. Puis, je me dirigeai vers la sortie de la chambre à une lenteur déplorable qui ne fit qu'accroitre mon sentiment d'empressement.
Le jeune homme me regardai sans comprendre traverser la pièce un instant, puis il me rattrapa en quelques enjambées et, me soutenant par le bras, m'aida à continuer en ajoutant :
-Je ne sais pas où vous voulez aller, mais une chose est sûre, j'irais avec vous.
Je le regardai un instant, puis je lui répondis gravement dans un souffle :
-Si vous voulez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frozak Embo
Aer
Modérateur RP
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Age : 25
Tribu : Air jusqu'au bout des griffes!!!!!
Célibataire (dans le RP) : Vi
Date d'inscription : 29/09/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Mar 24 Oct - 21:51

Frozak fut emmené par les paysans. Ils lui enfonçaient leurs lances dans l’échine comme pour une vulgaire bête de foire. Il se laissa faire, sans lutter, il se laissa mener, docilement sans protester. Ils le jetèrent dans une fosse. Il s’enfonça dans la boue, les parois glissaient affreusement, il était ici, attendant la mort comme un bœuf à l’abattoir. Les paysans étaient rassemblés autour du trou, puis un homme, aux habits plus luxueux que les autres, s’avança au bord et demanda :
- Qui es tu, créature ?
- Je ne vous veux aucun mal…
Il décida de se taire sur ce qu’il connaissait d’Aléna, et ce qu’elle connaissait de lui, pour pas qu’ils ne lui fassent de mal.
- Tuez moi maintenant, qu’on en finisse…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléna Amila
Aqua
Modérateur RP
avatar

Féminin Nombre de messages : 581
Tribu : Pareille à la pureté et au calme de l'eau... Mais deviens parfois un tourbillon de folie
Célibataire (dans le RP) : Inutile de me courtiser... Je choisirai le moment venu.
Date d'inscription : 27/09/2006

Points
Pouvoir:
35/100  (35/100)
Force:
16/100  (16/100)
Agilité:
19/100  (19/100)

MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   Mar 24 Oct - 22:24

Je venais enfin de franchir le pas de la porte après ce qui me parut une éternité lorsque j'entendis une vive agitation dans le village. Je tentai de presser le pas dans un effort surhumain, mais cela n'eut aucun résultat... Je ne m'en remis qu'à la poigne, frêle d'apparence, mais solide de celui qui m'escortais pour ne pas tomber de tout mon long. J'eus d'ailleurs droit à ses représailles :
-Allez-vous arrêter de vous surmener ? Ou tenez vous vraiment à mourir tout de suite ?

Je grimacai mais gardai mes forces pour continuer mon chemin au lieu de lui répondre. La rosée avait humidifier le sol, laissant sur son passage une route boueuse à cause de la terre battue qui la constituait. Je glissai souvent, mais les clameurs toujours plus puissantes des villageois me poussaient en avant. J'avais sauvé Forzak une fois, je ne pouvais pas me permettre de le perdre maintenant...

J'approchai, enfin !!! J'entendis avec soulagement la voix de Forzak se détachant du lot, mais ce qu'il disait n'avait rien de joyeux, bien au contraire.

"Tuez-moi, qu'on en finisse" avait-il dit. Je n'eus pas la force d'essayer de supposer ce que ces paroles sinifiaient, je me refusais à voir la réalité en face. Tout ces efforts... Pour rien ? C'était impossible ! Si je ne réagissait pas maintenant... Je rassemblai les dernières forces qu'il me restait, j'ouvris alors la bouche et articulai faiblement :
-Non ! Arrêtez !!!
Trop faiblement... Je découvris avec horreur que personne n'avait entendu. Je regardai alors le jeune homme, espérant je ne sais quel miracle... Il se contentait de me regarder avec ce regard ahuri qu'il affichait depuis notre rencontre. Je réussis à murmurer encore cinq mots, cinq seuls et uniques mots : "Non, il ne faut pas..." avant de tomber, vaincue, submergée par les évenements, ne pouvant que contempler, impuissante, l'horrible tragédie qui se déroulait sous mes yeux... Je sentis le goût salé des larmes qui embuaient mes yeux.
C'était la première fois que j'étais incapable d'agir, incapable de résister, incapable de refuser, incapable... c'était le mot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fleuve déchainé et une arche magnifique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fleuve déchainé et une arche magnifique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» C’est magnifique, n’est-ce pas? Ô douces colombes du printemps [Ghost]
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Magnifique vidéo- L'Evènement : Islam et Occident
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» Le Grand Fleuve, la réput et les quetes rejouables ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ Au commencement... ~¤~ :: ~¤~ La Grande Arche ~¤~-
Sauter vers: