Le Chomor d'Ys

Un forum sur les quatre éléments où tu pourras vivre ta vie, défendre ton clan, te hisser au sommet de la gloire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'habitation de Merlin

Aller en bas 
AuteurMessage
Merlin Brise-Feuille
Sylva
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 29
Tribu : Terre
Célibataire (dans le RP) : Oui, pour le moment.
Date d'inscription : 06/07/2006

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: L'habitation de Merlin   Lun 28 Aoû - 15:34

Après une journée exténuante passée à s'entraîner à l'arc et à la pratique de la magie, Merlin décida qu'une sieste était bien méritée. Il se dirigeait donc vers les collines pour atteindre son logis. Au bout de quelques minutes il s'arrêta au sommet de la colline, à la base d'une grande bute dans la quelle était incrusté une porte. Cette dernière était en bois sombre, très lisse et d'un aspect solide, parcourue par de multiples gravure, symboles et runes. De la où il était, au sommet du tertre, les arbres cédaient la place à un lit de trèfle rouge, large de plusieurs mètres et bordant la colline rocheuse(qui ressemblait plus à une falaise qu'à une colline vu de là où Merlin se trouvait). La falaise donc, s'étendait sur une lieue et dominait de cent pieds la forêt, qui moutonnait en contrebas jusqu'à l'horizon avant de se fondre avec le ciel. C'étais comme se tenir à l'extrêmité du monde, le regard perdu dans l'étendu sans fin des arbres...

En ouvrant sa porte, Merlin se trouva dans un vestibule circulaire. Au centre, sur un socle, une sculpture représentait deux mains et deux avant bras pâles qui s'enlaçaient sans se toucher. En face, à l'autre extrêmité de la pièce, un petit couloir menait à un salon confortablement aménagé, avec une cheminée en pierre d'ambrosie, qui donnait à la salle un aspect rustique et chaleureux. Quatres portes donnaient dans le vestibule, l'une menant à une austère salle à manger qui pouvait acceuillir tout au plus une dizaine de convives ; une autre à une petite pièce au plancher creusé d'une large cavité qui servait de salle d'eau ; une troisième menant à une modeste bibliothèque mais qui avait l'air de contenir tout de même un bon millier de livre et de parchemins ; puis la dernière à une chambre ouverte sur la colline, et dominant l'immensité de la forêt d'Ys.

S'emparant d'une lanterne qui pendait à un crochet, Merlin pénétra dans la chambre, et les ombres tourbillonèrent autour de lui telle une horde de danseurs fous. Une ouverture ovale, assez large pour faire passer un dragon, perçait le mur extérieur. La pièce était équipée d'un lit, disposé de telle façon qu'en s'y étendant on ait vue sur le ciel, où se levait la Lune ; d'une cheminée au manteau de bois gris aussi froid et dur que l'acier, car la poutre avait été compressé jusqu'à atteindre la plus extrême densité ; et d'une sorte d'énorme vasque garnie de douces couvertures pouvant permettre à un quelque chose ou quelqu'un de la taille d'un dragon de s'y installer à son aise.

Quand Merlin ferma la porte de la chambre, il empreinta un escalier en colimaçon s'enroulant autour du conduit de la cheminée en bois noirci. Levant sa lenterne, il monta avec précaution, une marche après l'autre. Vingt pieds plus haut, il aubouti dans un burreau meublé d'un secrétaire - avec des plumes, de l'encre et du papier, mais pas de parchemin - et d'un second lit matelassé. Il prit d'une étagère fixée au mur un manuscrit et redescendit les escaliers en colimaçon. De retour dans sa chambre, il rangea soigneusement ses affaires puis ôta sa tunique. Il s'allongea sur le lit, torse nu, puis se lança dans la lecture du gros livre, qui retraçait la vie des plus grands magiciens de l'histoire...

Après environ une heure et demie de lecture, il posa son livre sur sa table de chevet, puis s'engoufra dans les douceurs moelleuses et matelassés de ses draps avant de s'endormir en regardant le ciel étoilé...


Dernière édition par le Mar 29 Aoû - 13:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charmna Candellor
Sylva
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 777
Age : 34
Tribu : Terre
Célibataire (dans le RP) : Le sang m'attire, pas les hommes
Date d'inscription : 06/05/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
10/100  (10/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: L'habitation de Merlin   Lun 28 Aoû - 16:03

Charmna rentrait d'une expédition de chasse dans la forêt. Elle était partie tôt le matin et y avait passer toute la journée. Maintenant c'était la nuit et des milliers d'étoiles, perles de l'univers, brillaient dans le ciel. De temps en temps un vent glacial faisait voler les cheveux de la jeune femme et celle-ci grelottait. Si il n'avait pas fait si froid, Charmna aurait été ravie de dormir en pleine nature mais là elle n'avait pas le choix: il fallait qu'elle se trouve un abris. Elle décida donc de se rendre sur la colline et de demander à quelqu'un de lui donner de quoi se couvrir. Elle entama donc la traversée du village pour arriver à l'autre bout, là où les habitations des Sylvains se dressaient. Charmna parcouru de nombreuses rues, pas toutes sûres, mais Charmna ne s'en préoccupait pas, ses premières pensées étaient pour l'instant portées vers un abri.
Au pied de la colline, Astrion sa petite hermine qui était elle aussi partie chasser, la rejoignit et lui sauta sur l'épaule. La petite bestiole sentant que sa maîtresse tremblait, s'enroula autour de son coup pour la réchauffer.
Charmna observa plusieurs maisons, les premières, situées en bas de la colline étaient plutôt petites et en mauvais état. C'était les habitations des moins riches. Plus on progressait sur la colline plus les habitations se faisaient grandes et luxueuses. Au bout d'un certains moment, Charmna estima que là où elle était lui conviendrait pour la nuit. Elle frappa à une porte au hasard et attendit un petit peu. Comme il était très tard, les habitants prenaient leurs temps pour traverser leurs maisons et ouvrir prudemment leur porte. Mais là personne n'ouvrit et la jeune femme décida de frapper à une seconde porte. Cette fois-ci elle entendit des bruits: comme si quelqu'un descendait les escaliers. Elle attendit un instant et la porte s'ouvrit. Charmna avait beau être peu sociable, elle était plutôt sympathique avec ceux de son clan, aussi elle dit:


- Excusez-moi de vous déranger à une heure si tardive mais je ne sais pas où dormir et je me demandais si vous pouviez me donner une couverture ou au mieux m'héberger chez vous …

Astrion couina plaintivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin Brise-Feuille
Sylva
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 29
Tribu : Terre
Célibataire (dans le RP) : Oui, pour le moment.
Date d'inscription : 06/07/2006

Points
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: L'habitation de Merlin   Lun 28 Aoû - 17:19

Quelques minutes avant que le sommeil ne s'empart totalement de lui, Merlin fut alerté par un bruit étrange, fort désagréable à son oreil et qui se répéta. Ce bruit ressemblait au son d'un coup de marteau donné sur un arbre creux... Les quelques "boum" raisonnèrent dans la tête du jeune homme si fortement qu'il ne put s'empêcher de se boucher les oreilles. Cependant, l'assourdissement martelait sa tête comme un troupeau d'oliphants lui piétinant le crâne. Il ne pu donc rien faire d'autre que se lever brusquement pour aller rincer son visage humidifié par la sueur qu'il avait évacué après les étranges cognements. Il se calma puis se dévisagea lui-même dans la glace pour s'assurer que tout était normal. A son grand soulagement, il n'y avait rien de suspect...

Il se concentra donc pour analyser la situation. Qu'est-ce qui avait peut le troubler de la sorte ? Un mauvais rêve ? Non, c'était improbable, car en temps qu'humain de Kells, Merlin ne dormait pas, il restait juste en trans (HRP => ma description) ce qui faisait qu'il ne rêvait pas, sauf lors de grandes occasions où il se forcait lui-même à dormir. Il resta perplexe et un étrange sentiment monta en lui, l'angoisse commençait à lui ronger les entrailles : avait-il été soumit à l'effet d'un sort néfaste ? Cela l'étonnai, car il s'en serait aperçut, à priori. A moins qu'un magicien trop puissant ait réalisé ce sort, ce qui l'aurait rendu quasiment indetectable pour le niveau du jeune homme. Peut-être même était-ce la Reine Mabe en personne ? Une multitude de pensées et d'images inquiétantes l'envahi soudainement, il commençait à paniquer, il ne savait plus quoi faire, comment réagir... Il voulait se préparer pour aller voir Roondar, quand tout à coup, une nouvelle série du bruit menacant retentit...

Après que le calme soit revenu, Merlin, qui n'avait rien sentit de semblable à ce qu'il avait éprouvé quelques secondes auparavant, se retint d'éclater de rire. Il se sentait tellement ridicule. Comment avait-il pu en arriver à de telles pensées ? C'était tout simplement quelqu'un qui avait frappé à la porte. Il s'amusa de voir l'état dans lequel il s'était mit pour de simples coups sur une porte.
Il sortit donc de sa chambre, descendit les quelques marches qui le menaient au vestibule, décrocha une lanterne qui était fixée au mur puis dévérouilla sa porte avant de l'ouvrir.

En face de lui se tenait une jeune humaine, d'environ un mètre soixante-dix, avec de longs cheveux noirs et une peau plutôt claire. Ses joues creuse mettaient en valeur un étrange tatouage qu'elle portait sous son oeil gauche, qui brillait d'un vert pétillant. Elle était vêtue d'un justaucorps noir sans manches ornée de symboles d'argents, son bras gauche était recouvert d'un morceau d'armure en argent, elle avait un pantalon noir en cuir et de grandes bottes de la même couleur montantes jusqu'aux dessus des genoues. Elle avait l'aspect d'une grande guerrière très aguérie, ce qui impressionnait beaucoup Merlin, car il portait un grand respect envers les personnes de profonde expérience.

Puis, lorsque cette jeune femme lui demanda si elle pouvait loger chez lui pour la nuit, il réfléchit un instant, puis déclara enfin :
" Et bien, mademoiselle, est-il bien prudent de se déplacer à cette heure-ci, seule et près de la forêt ? " dit-il d'un air ironique sachant très bien qu'elle devait dominer de loin tous les brigands de la ville.
" Vous devez savoir que ma maison n'est pas une auberge, cependant, mon coeur contredit souvent certains de mes principes, donc dépéchez-vous d'entrer, si vous ne voulez pas être malade pour la semaine ! Quelle idée de se promener si peut vêtu par un temps pareil ?! " Lui dit-il en lui faisant signe de rentrer.

Après l'avoir fait rentrée et lui avoir offert une couverture, Merlin installa son hôte dans le salon, prêt d'un feu qu'il venait d'allumer par magie, puis s'exprima :
" Sachez que je suis heureux que vous soyez ici chez moi, après tout, vous êtes une sylvanienne, de plus, vous me portez compagnie ce qui n'est pas de refus chez moi, bien au contraire... Laissez moi vous offrir une tisane, vous m'avez l'air totalement frigorifiée. " Sur ces mots, Merlin se dirigea vers la cuisine avant de revenir avec une bouilloire fumante et dégageant un parfum légèrement soporifique. Il servit une tasse à la jeune femme avant de lui demander :
" Si cela n'est pas trop personnel, puis-je connaître les raison de votre... promenade nocturne ? Pourquoi étiez-vous encore dehors à une heure pareil ? "

Merlin s'installa dans un fauteuil en face de son hôte puis la fixa de son regard intense en espérant obtenir une réponse scincère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charmna Candellor
Sylva
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 777
Age : 34
Tribu : Terre
Célibataire (dans le RP) : Le sang m'attire, pas les hommes
Date d'inscription : 06/05/2006

Points
Pouvoir:
5/100  (5/100)
Force:
10/100  (10/100)
Agilité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: L'habitation de Merlin   Mar 29 Aoû - 18:26

En attendant la réponse, Charmna dévisagea l'homme qui lui avait ouvert la porte. Il était plutôt grand et ses cheveux chatins mi-longs étaient en bataille. Sa peau était basanée et ses yeux étaient d'un marron tellement foncés qu'on aurait pu les croire noirs. Cet individu ne semblait pas être un simple homme de peuple, Charmna avit ressenti, en le voyant, le même picotement que quand elle croisait un Sylvain. Ne l'ayant jamais aperçue, Charmna en déduisit qu'il s'était récemment installé à Ys. La jeune femme fut ravie quand l'inconnue lui répondit chaleureusement à sa demande.

- Tout est imprudent de toute façon ...
dit Charmna ironiquement. Merci, de bien vouloir m'héberger cette nuit... Pour ce qui est des vêtemnts, je n'avais pas prévu de rester si longtemps dehors et de toute façon je ne m'habille jamais autrement, répondit la jeune femme en riant un peu.

Charmna entra dans la maison de celui qui l'avait invitée et pris la couverture que celui-ci lui tendait. Elle alla ensuite s'asseoir dans un fauteuil confortable que l'homme lui désignait. Charmna accepta volontiers une tisane et quand l'homme disparu dans la cuisine, elle déplaça un peu le fauteuil. Charmna n'aimait pas le feu qui crépitait joyeusement dans la cheminée, la couverture la réchauffait suffisamment et Charmna ne s'approchait d'un feu quand cas d'extrême nécessité.

* J'éspère qu'il ne remarquera rien, ce n'est pas convenable de faire ceci * pensa la jeune femme

Charmna fut ravie de pouvoir siroter un si bon breuvage tout extrait de plantes naturelles quand l'homme lui tendit une tasse brulante en revenant de la cuisine. Elle répondit ensuite à sa question:

- Je chassais, ma proie était rapide et agile. Je l'ai attrapée il y a quelques heures en plein milieu des bois et le temps que je revienne au village, la nuit était tombée. Permettez-moi maintenant de me présenter: je suis Charmna Candellor, Sylva et vous ?

Charmna se lova dans son fauteuil, se détendit et caressa Astrion qui était sur ses genoux en train de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'habitation de Merlin   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'habitation de Merlin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le blog de Merlin
» Un programme de coopératives d'habitation à vocation sociale
» La vie de Merlin
» [Habitation] L'albatros
» MERLIN caniche 5/7 ans état lamentable fourrière Niort (79)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chomor d'Ys :: ~¤~ Tribus ~¤~ :: ~¤~ Tribu de la Terre ~¤~ :: La Colline-
Sauter vers: